tube digestif / muscle psoas : une relation intime

Partant des propositions faites par Léo Busquet concernant le rapport contenant/contenu nous pouvons envisager que le contenu viscéral peut avoir une influence sur les chaînes musculaires.  Nous proposons l’hypothèse qu’une inflammation digestive risque d’installer une inflammation chronique musculaire provoquant ainsi une contracture et une perte d’élasticité.

  • Nous pouvons par exemple nous concentrer sur la région de la fosse iliaque droite :
  1. Un frein iléal chronique va entraîner une fermentation excessive dans la région du caecum
  2. Une inflammation excessive est consécutive à cette fermentation trop importante

    >> Par sa proximité, le muscle psoas, si important pour la statique et la dynamique du bassin, peut se trouver affecté et lui même inflammé, contracturé.

    >> L’articulation sacro Iliaque droite, elle même toute proche du caecum peut subir une inflammation et ainsi devenir douloureuse  puis perdre en mobilité voire devenir vérouillée.

    >> Autre structure présente dans la fosse iliaque droite : un paquet nerveux dont le nerf sciatique et le nerf crural, les deux câbles électriques qui descendent dans la jambe.

    >> Nous pourrions aussi imaginer cette origine digestive pour envisager les pathologies de hanche (arthrose, conflit lié au labrum), ou d’une discopathie lombaire. La proximité avec le caecum étant assez grande.

Evaluer la dysbiose digestive pour éviter une fermentation excessive dans la fosse iliaque droite, en améliorant l’absorption de l’intestin grêle, doit être une option à envisager sérieusement pour prendre en charge et améliorer ces pathologies souvent récurrentes et chroniques.

Symbiose Dysbiose Microbiote - Le lien psoas >< tube digestif